Arrêter de culpabiliser, décodez les messages !

Partager la news sur :
Arrêter de vous culpabiliser quand vous portez un avis ou un jugement sur une personne !

Les neurosciences et la psychologie sociale ont apporté beaucoup de réponses à ce phénomène de « jugement - culpabilisation » qui, bien souvent, nous empêche de vivre et d’avancer, en nous renvoyant dans le camp des personnes malfaisantes de cette terre.
Pourtant, si on prend en compte le comportement social des personnes et des groupes, il est assez intéressant de comprendre que ce comportement de jugement a son importance et qu’il n’y a pas à se culpabiliser de cela.

Pourquoi ? Parce que c’est avant tout un comportement de protection :

C’est d’abord et avant tout une solution de défense pour sa propre personne. Il est une réponse de protection rapide. En effet, comment être préparé à la rencontre d’une personne que l’on ne connaissait pas la seconde précédente ? Comment allons-nous réagir ? Qu’est-ce que nous allons répondre, comment adapter notre réponse à sa demande, comportement ?

Dans le cadre d’une première rencontre au niveau professionnel, comment envisager une future collaboration ? Est-ce que cette personne, avec qui j’ai échangé des mails, une conversation téléphonique ou que je rencontre pour la première fois, mais avec qui je pourrais avoir des intérêts communs, va vraiment bien se comporter avec moi ? A-t-il les moyens de me délivrer ce qu’il m’a promis ?
En psychologie sociale, ce phénomène de jugement s’appelle « la formation d’impression d’autrui ». C’est un comportement tout à fait normal, logique, indispensable, essentiel à notre existence et à notre survie !

Pour comprendre comment se construit la formation d’impression d’autrui, Salomon Asch (1902-1996), pionnier de la cognition sociale, a réalisé des études et tests sur ce sujet dès 1952. Il en ressort, selon lui, qu’un trait de personnalité prédominant d’une personne dégage un certain nombre de traits de personnalités cohérents les uns avec les autres.

Salomon Asch a nommé ce comportement la « Théorie Implicite de Personnalité ». C’est un ensemble de croyances qui associe certains traits de personnalités, les uns avec les autres. Pour être plus clair, chacun de nous, d’une manière inconsciente, va dresser une liste de traits de personnalité en cohérence, les uns avec les autres pour chaque personne que nous allons côtoyer, pendant une seconde, une minute, 30 minutes.

Pour autant, plus longtemps vous allez côtoyer les personnes, plus votre « Théorie Implicite de Personnalité » les concernant va se modifier, se coller à la personne, que ce soit dans une évolution positive ou négative. Mais pour cela il faudra aussi se méfier de l’importance des biais de confirmation que chacun de nous édifie afin de se (ré)conforter d’un comportement chez une personne.

Alors plutôt que de vous culpabiliser sur le bienfondé de la « Théorie Implicite de Personnalité » qui s’inscrit dans votre mental concernant la personne que vous venez de rencontrer, aussitôt l’entrevue finie, prenez 5 minutes et essayez de synthétiser vos ressentis en répondant à ces 3 questions :

- Est-ce que mon ressenti émotionnel est plutôt positif ou négatif ? Pourquoi ?
- Quel est le trait de personnalité de la catégorie émotionnelle* que je peux nommer ? Quels seraient les traits émotionnels qui pourraient être associés à ce premier trait ?
- Est-ce que mon ressenti de la catégorie compétence* est plutôt positif ou négatif ? pourquoi ?

Vous l’avez compris, aujourd’hui, il n’y a pas de raison de vous sentir coupable d’un jugement sur une personne, cela fait parti de notre besoin essentiel de protection. Etant attendu qu’il reste une première approche dans la prise de connaissance de l’autre, mais en aucun cas une affirmation définitive. Si elle peut nous sauver la vie dans certaines conditions, la « Théorie Implicite de Personnalité » ne peut justifier un comportement violent ou discriminatoire.

Exemples de Traits de personnalité de la catégorie émotionnelle
Chaleureux , Joyeux, enthousiasme, positif, optimiste, énergique, rassurant, etc…
Froid, triste, terne, pessimiste, négatif, nerveux, mou, envieux, jaloux etc…

Exemples de Traits de personnalité de la catégorie compétence
Compétent, précis, cohérent, rigoureux, efficace, intelligent, ordonné, organisé, pragmatique, etc…
Incompétent, brouillon, inefficace, désordonné, désorganisé, etc…

Laisser un commentaire